Archives Nationales

Musée › Histoire
Les Archives nationales conservent et communiquent les archives des administrations centrales de l'État (hors ministères de la Défense et des Affaires étrangères), les minutes des notaires de Paris et des fonds privés d'intérêt national.

C'est la Révolution française qui crée les Archives nationales. Sous l'Ancien Régime, il n'existait pas d'organisation centralisée des archives de toute l'administration, mais seulement des dépôts particuliers (archives du Parlement, de la Chambre des comptes, de la chancellerie, du secrétariat des Affaires étrangères, etc.)
Le 12 septembre 1790, l'Assemblée constituante donne à ses archives le nom d'Archives nationales.
Quatre ans plus tard, par la loi du 7 messidor an II (25 juin 1794), la Convention précise leur rôle et institue un « dépôt central des Archives nationales ». La loi affirme alors trois grands principes qui restent encore d'actualité :

la centralisation des archives de la Nation ;
leur libre accès aux citoyens ;
la nécessité d'un réseau archivistique national. La loi du 5 brumaire an V (26 octobre 1796) compléta le dispositif en instaurant un service d'archives dans chaque chef-lieu de département.

Les Archives nationales récupèrent alors :

- les archives des institutions centrales supprimées par la Révolution
- les archives des établissements ecclésiastiques (évêché, paroisses, couvents) du diocèse de Paris
- des archives saisies sur les émigrés ou les condamnés.

En 1808, Napoléon Ier installe les Archives nationales à l'hôtel de Soubise, en attendant la construction d'un bâtiment spécifique, au Champ-de-Mars, qui ne sera jamais construit. Au cours du XIXe siècle, les Archives nationales commencent à collecter les archives des ministères. Elles s'étendent autour de l'hôtel de Soubise avec la construction des « grands dépôts » sous Louis-Philippe et Napoléon III. Le personnel se spécialise (archivistes formés à l'Ecole des chartes), des inventaires sont publiés. En 1867, est créé le Musée des Archives : les documents les plus remarquables sont exposés.

En 1927, l'hôtel de Rohan, occupé jusqu'ici par l'Imprimerie nationale, est affecté aux Archives nationales. Il permet de conserver les minutes des notaires de Paris, dont la collecte commence aussitôt (loi du 14 mars 1928).
Après la Seconde Guerre mondiale, de nouveaux champs de collecte se développent : archives personnelles et familiales, archives d'entreprises. Des « missions » sont créées dans les principaux ministères pour organiser le plus tôt possible la collecte et la conservation des archives.
Le site de Paris est alors saturé. En 1972, les anciens bâtiments de l'Otan, à Fontainebleau, sont affectés aux Archives nationales. La « cité des archives contemporaines » doit accueillir les versements d'archives des ministères. Un projet ambitieux est élaboré (8 unités de conservation de 80 km.l.). Deux unités seulement seront construites car le site, difficile d'accès pour les chercheurs, ne permet pas suffisamment la mise en valeur des archives contemporaines. Les équipes de Fontainebleau développent une expertise sur lesarchives contemporaines et notamment, les archives électroniques.

Le public intéressé par les documents d'archives augmente régulièrement. En 1988, à Paris, est inauguré un grand bâtiment dédié au public, le Caran (centre d'accueil et de recherche des Archives nationales), qui réunit les différentes salles de lecture qui coexistaient jusque-là.
Face à la saturation des sites de Paris et de Fontainebleau, et à l'éloignement du site de Fontainebleau, la construction d'un troisième site est envisagée dès 1995. Une association de chercheurs, d'archivistes et de généalogistes, « Une cité pour les archives », se constitue en 2001 pour obtenir une décision politique. Jacques Chirac, président de la République, et Lionel Jospin, premier ministre, s'engagent sur le projet. En 2004, le gouvernement choisit le site de Pierrefitte-sur-Seine. Confié à l'architecte Massimiliano Fuksas, le nouveau bâtiment, le plus grand dépôt d'archives d'Europe, est inauguré par François Hollande, Président de la République française, le 21 janvier 2013.
Le personnel de l'accueil a été sensibilisé à l'accueil des visiteurs à besoins spécifiques.
  • ·   Gratuité pour tous
  • ·   Restauration
  • ·   Vestiaire
Comité Régional du Tourisme Paris Île-de-France
address
59 rue Guynemer
93380, Pierrefitte-Sur-Seine
Phone
01 75 47 20 02
Phone accessibility
01 75 47 23 12 ou 01 40 27 60 29
Email accessibility
severine.delisle-coignac@culture.gouv.fr
Openings
Le site et la salle de lecture sont ouverts au public du lundi au samedi de 9h00 à 16h45

Le site est fermé les dimanches et jours fériés.
access
Métro ligne 13, station "Saint-Denis université"
Bus 255 (Porte de Clignancourt-Stains) arrêt Saint-Denis Université est accessible (puis cheminement praticable de 2 minutes jusqu'au 59 rue Guynemer).
Tramway T1, arrêt Basilique de Saint-Denis (puis cheminement praticable de 15 minutes).
road
Voirie accessible
Rates
gratuit pour la consultation des documents.
Specific rates
publics spécifiques : 25 euro/groupe
famille : 1euro/personne
update
2019-03-06
Reception
  • Reception desk easily identifiable and accessible
  • Free admission for one accompanying person
  • Free admission on presentation of proof of entitlement
  • The accessible entrance is the main entrance
  • Staff informed or trained
  • Specific tariff policy
  • Automatic entrance door
  • Manual entrance door
Cloakroom
  • Accessible cloakroom
Restroom
  • Accessible communal toilets
  • Toilets: transfer direction onto the toilet seat to the right
  • Toilets: transfer direction onto the toilet seat to the left
Staircase
  • Communal staircase adapted for secure movement
Elevator
  • Adapted elevator

- L’auditorium comporte 7 places réservées aux personnes utilisatrices de fauteuils roulants (4 en bas et 3 en haut)

- L’entrée aux Archives est gratuite, les visites sont payantes (25 euro/visite et par groupe)

- Prêt de 1 fauteuil roulant et de 12 sièges cannes.

- 5 places de stationnement réservées sont situées à proximité immédiate de l’entrée des Archives

- Une dépose minute peut être possible mais il est nécessaire de prévenir les Archives de sa venue en amont

- Des casiers sécurisés à hauteur de fauteuil roulant sont situés dans le hall d’accueil. Toutefois le boitier pour déverrouiller le casier est placé trop (1,40m du sol), n'hésitez pas à demander de l'aide si besoin à l'équipe d'accueil.

- Plusieurs sanitaires adaptés homme et femme (barre coudée, deux sens de transfert).

Reception
  • Reception/information desk equipped with a hearing assistance system with a magnetic loop
  • Reservation/contact via SMS and/or email
Information
Safety
  • Uniform signage to help people find their way around
  • Text/image signage
Amenities
Elevator
  • Adapted elevator

- Les comptoirs d'accueil, de la salle d’inscription et de la salle de lecture sont également équipées d’une boucle à induction magnétique

- Plusieurs visites en LSF avec un conférencier sourd sont organisées annuellement.

Langue des signes parlée

Outside
  • Exterior pathways identifiable by touch
  • Exterior pathways visually identifiable
Reception
Elevator
  • Elevator with audio announcements for each floor
  • Elevator with identifiable call buttons
Visit
  • Tactile tour

- Visites-ateliers descriptives et tactiles sur réservation pour les groupes (2h).

Equipements :
- 1 vidéo agrandisseur est disponible en salle de lecture
- 2 ordinateurs avec zoom texte et un clavier en gros caractères
- Des loupes électroniques sont disponibles au service éducatif
- Tableau blanc interactif avec possibilité de zoom

- Des bandes de guidages sont installées depuis les grilles d’entrée jusqu’à l’entrée du bâtiment.
- Des bandes d'éveil à la vigilance sont également installées afin d'alerter sur la présence d'un plan d'eau.

Outside
  • The dangers identified have been addressed
Information
Safety
  • Adapted signage
Visit
  • Adapted activities
  • Educational workshops
  • Specific tours

- Plusieurs visites-ateliers sont proposées tout au long de l'année.
- Possibilité de création de visite à la demande.

- Vous êtes membre d'une association d'adultes en situation de handicap mental, d'un ESAT, d'une ULIS ou d'une institution spécialisée ?
Régulièrement, vous êtes invités à découvrir les sites, le musée des Archives nationales et les activités proposées lors d'une session de sensibilisation. C'est l'occasion d'un moment d'échange afin de préparer ensemble vos futures visites.

Des bandes d'éveil à la vigilance sont également installées afin d'alerter sur la présence d'un plan d'eau.

Outside
  • Floor-level pathways
Reception
  • Children's programme
  • Family tariffs/free admission for children
Information
  • Secure and closed establishment
Cloakroom
  • Possibility to leave pushchairs at the cloakroom
Amenities
Restroom

- Des visites et ateliers destinés aux familles durant les vacances scolaires (à partir de 5 ans).

- Pour rappel l'accès aux salles de lecture n'est pas autorisé aux personnes de moins de 18 ans.

Outside
  • Floor-level pathways
Reception
  • Reception desk easily identifiable and accessible
  • Reception/information desk equipped with a sound amplification system
Information
  • Offer adapted to seniors
Cloakroom
  • Cloakroom
Amenities
  • Wheelchair loan
  • Magnifying glass loan
  • Cane wheelchair loan
  • Seated areas available (if possible several spread out across the entire site)
Restroom
  • Horizontal support rail
  • Diagonal support rail to enable the seated person to raise themselves up easily
Staircase
  • Communal staircase adapted for secure movement
Elevator
  • Stairs compensated for by a lift or an elevator

- Des loupes électroniques sont disponibles au service éducatif

- Des casiers sont situés dans le hall d’accueil.

Prêt de 1 fauteuil roulant et de 12 sièges cannes si besoin.

no feedback